Non, les enfants et la télévision ne vont pas ensemble

Non, les enfants et la télévision ne vont pas ensemble

Est-ce que vos enfants regardent la télé, qu’on me demande.

Non. D’abord, il n’y en a pas, de télé. J’ai coupé le câble il y a maintenant plusieurs années parce que ça m’enrageait de dépenser au-delà de 100$ par mois et de ne jamais avoir rien de bon à regarder. Donc mes filles n’ont jamais vécu dans une maison avec le câble. Tellement qu’elles trouvent les annonces publicitaires terriblement ennuyantes.

Elles regardent des films et des documentaires. Beaucoup de Netflix. Quand elles étaient petites elles n’avaient pas accès aux émissions de télévision pour enfants parce que la plupart d’entre elles sont imbéciles et sans imagination. Comme Dora, par exemple. Il n’arrive jamais rien qui ne soit la faute des personne. Les personnages ne font que réagir à des événements que personne jamais ne sait prevoir. Et en plus tout arrive trop vite. Et tout le monde crie tout le temps. Je trouve ça idiot et je ne laissais pas mes petites filles se remplir le crâne avec de telles niaiseries.

Non, même pas les émissions dites éducatives. Quand j’étais petite j’aimais bien regarder Bobino, Fanfan Dédé, et bien sûr Passe-Partout. Mais avez-vous regardé ce que les gens produisent aujourd’hui pour les enfants? C’est tellement gnagna qu’on dirait qu’ils essaient de sucer l’intelligence naturelle des enfants. Ils ne sont pas cons, les enfants. Ce n’est pas bien de les traiter comme s’ils l’etaient.

Donc moi, mes petites, elles visionnaient des films, et pas juste des films pour enfants. Des vrais films (bien entendu, sans sexe et sans trop de violence) qui leurs montraient des personnages dont la personnalité évolue au long du scénario. Je voulais qu’elles soient capables de suivre une intrigue pendant plus de 90 minutes sans trop se fatiguer. Je ne sais même plus combien de fois elles ont vu The Wizard of Oz. Trois cent millions? Elles ont aussi vu tous les films de Disney et autres animations, mais avec des pointes d’adulteries comme par exemple Indiana Jones.

Oui, c’est parfois violent. Mais la violence fait partie naturellement du scénario. Ce n’est pas un film de zombies, après tout. (Mes filles raffolent des films de zombies, comme quoi personne n’est parfait.) Elles n’ont jamais trouvé la violence d’Indiana Jones difficile ou épeurante. Ça ne les a pas embêtées du tout.

Maintenant elles sont plus vieilles et je ne contrôle pas ce qu’elles regardent de la même façon. Elles sont souvent sur YouTube, à regarder des vedettes dont je n’ai jamais entendu parler. C’est loin d’être ma préférence. Mais je me réjouis du fait qu’elles ne sont pas esclaves de la télé comme tellement de gens, et surtout les enfants, le sont.

Oh look, a new obsession

Oh look, a new obsession

An airplane with wheels

An airplane with wheels

0