Le plus bizarre dans tout ça

Le plus bizarre dans tout ça

Moi, ce qui me jette constamment sur le cul, c’est de voir à quel point les gens vivent leur vie sans la vivre.

Je m’explique.

Ils ne se posent pas de questions existentielles. Ils ne se demandent jamais qui ils sont vraiment. Ce qu’ils sont venus faire sur cette jolie planète. Le pourquoi du comment, vous savez? J’suis ici pour quoi, moi, au juste?

En fait, la plupart des gens non seulement ne se posent jamais ces questions, ils s’efforcent de courir à toute allure à l’opposé de ces questions. Ils les évitent comme la peste.

Ils deviennent occupés: la job, le couple, les enfants, les loisirs, le chalet, les voyages, la famille, les recettes, les films et émissions de télévision, les lectures qui s’empilent, etc., etc. Ils s’entourent de bruit, ils ne sont jamais assis cinq minutes en silence. Parce que le silence leur fait peur.

Le silence leur rappelle qu’en dedans, ils sont pas mal vides. Que l’écho sonne creux en tabarnouche. Que s’ils ne changent pas leurs méthodes, ils vont mourir comme ça, tout creux en dedans. Comme un Kinder Egg à qui on aurait oublié d’ajouter une bébelle. Tout beau et sucré à l’extérieur, tout vide et triste à l’intérieur.

Ce que je trouve le plus bizarre, dans tout ça, c’est que même en face d’une telle prise de conscience, la plupart des gens s’empressent de courir plus vite en faisant encore plus de bruit. Je ne comprendrai jamais.

Souvenir d'hôtel

Souvenir d'hôtel

A day in Dublin

A day in Dublin

0